Partagez | 
 

 samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



✽ date d'inscription : 18/07/2015
✽ parchemins : 21
✽ camp : sans confrérie
MessageSujet: samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes   Mar 15 Aoû - 20:08



« règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes »


Samaël Oz Nicholson
Ft. Avatar
ÂGE: 22 ans
MAISON: Serpentard
ETUDE: droit et justice magique
EPOUVANTARD: ici
GROUPE: pro phoenix

coléreux + attentionné + borné + combatif + impulsif + modeste + maniaque + observateur + sur de lui en apparence + intelligent + charismatique+ froid + lunatique + joueur + rusé + observateur + caractère +

son père est un né-moldu et sa mère moldue, son sang est donc loin d'être pur + son père a été capturé par les mangemorts à cause de son sang + en apparence, il a l'air d'avoir confiance en lui. mais ce n'est pas le cas + il a été le support de sa mère et sa soeur après la capture de son père + ses cheveux sont indomptables, mais il est très maniaque envers sa chevelure + il n'aime pas qu'on lui touche les cheveux. il en a horreur. + quand il était petit, il jouait du piano. il le fait toujours quand il en a l'occasion. + est passionné par les dragons + il n'est pas quelqu'un d'expressif et ne montre pas ses sentiments, ni même qu'il vous apprécie. + ne se laisse pas marcher sur les pieds, bien au contraire. Il fait de son statut d'impur une force. + a redoublé sa cinquième année à Poudlard. + a rejoint les résistants et a combattu à leur coté + est en couple avec Heaven Coleman + lors de la guerre, il a tué plusieurs personnes + la guerre l'a changé + il s'est plus renfermé sur lui + a été trahi par Ophélia, depuis a du mal à faire confiance aux gens + au vue du sablier, il s'est sentit trahi par Indali + est énervé par cette situation + est devenu plus brute et coléreux

Bonjour, moi c'est pseudo et/ou prénom, j'ai environ tel âge et je le vis bien. Je suis Juyniie et je vous aime tous très fort.   Ah et puis un dernier mot pour la fin  





Dans cette partie libre raconte-nous comment ton personnage se positionne face au monde magique, dans quel clan il se trouve, pourquoi il a fait tous ces choix et comment il en est arrivé là.


Crédits avatar : ici ◊ Crédits ICONS: ici ◊ Crédits fiche : Romane



Dernière édition par Samaël O. Nicholson le Mer 16 Aoû - 9:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✽ date d'inscription : 18/07/2015
✽ parchemins : 21
✽ camp : sans confrérie
MessageSujet: Re: samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes   Mar 15 Aoû - 20:08






La guerre


Samaël  avait entendu parler d'une éventuelle attaque. Il n'y avait pas vraiment cru. Il y avait un tas de rumeur qui circulait dans les couloirs de Poudlard et ce n'était pas facile de démêler le vrai du faux. Depuis quelques temps, le monde était plus sombre. Les gens étaient plus méfiants. Samaël se trouvait dans la salle commune des Serpentards. Il lisait un manuel sur les dragons. C'était les seuls livres qu'il arrivait à lire avec une concentration maximale. C'était sa passion, son dada. Il était fasciné par ses animaux majestueux et dangereux. Il rêvait de pouvoir les voir, les approcher et pourquoi pas les dompter. Il était absorbé par sa lecture quand quelqu'un déboula dans la salle commune. Un jeune garçon, en deuxième ou en troisième année, passa devant toi. Il était chamboulé. Il t’arrive quoi gamin ? Il se rendit enfin compte de la présence de Samaël. Il lui avait fait peur visiblement. Ils... ils... ils arrivent, ils sont là... Le jeune homme continua à le regarder, attendant la suite. "Ils" ? C'était qui c'est "ils" ? Les phénix... Les mangemorts... Tous... Poudlard est attaqué. Puis il fila vers le dortoir. Tu fermas violemment ton livre et te releva. Ce n'était donc pas que des rumeurs. Ils étaient bien là, ils préparaient bien quelque chose. Un sourire apparut sur tes lèvres : les choses allaient enfin changer. Il se précipita vers la porte et sortit de la salle commune. Il tenait sa baguette à la main. Il était prêt à se battre. Il longeait les couloirs froids des sous-sols. Un léger frisson saisit le corps de Samaël. Bien sûr il avait peur. Aucune personne saine d’esprit ne serait serein face à une guerre d’une telle ampleur. De jeunes élèves courraient en sens inverse. Ils se réfugiaient dans les salles communes pensant ainsi éviter de participer à la guerre. Il fallait être bien naïf. Personne ne pourrait contourner cette guerre dans ce château à moins de s’évader. Le Serpentard continua à avancer d’un pas décider et rapide. Il n’y avait plus à reculer désormais. Il avait attendu ça depuis tellement longtemps. Il allait enfin se confronter aux mangemorts, il allait venger son père. Enfin. Il attendait ça depuis tellement longtemps. On s’était moqué de lui à cause du sang de son père et de sa mère qui elle était moldue. Peu être que son père était un né-moldu, ou un sang-de-bourde comme ils disaient, mais c’était l’un des plus grands sorciers qu’avait connu Samaël. C’était son père, son héro, son model. Toute sa vie il espérait avoir agit de façon à rendre fier son père. Il espérait y être parvenu malgré son caractère bourru. Il commença à courir. Il escalada les marches deux par deux. Il commençait à entendre des éclats de voix et des noms de sorts. Il arriva dans le hall : il était rempli tout aussi bien de mangemorts que de phénix. Samaël reconnaissait quelques têtes. Il s'avança et se posta près d'un collègue résistant. Il évalua la situation. Il essayait d'avoir un oeil de chaque coté. Un obscur s'était avancé, baguette tendu vers le vert. Il dégaina la sienne et vu plus rapide. Il le désarma et le propulsa loin, très loin. Il en pétrifia un autre. Il assomma le suivant. Il reçu des coups. Tout se passait très vite. En même temps il évoluait dans le château. Il se trouvait désormais dans la grande salle. Les sors fusaient de tous les cotés. Il les évitait du mieux qu'il pouvait. Un sort le frôla de justesse. Il l'écorcha. Sa joue était déjà en sang.  Il tourna son visage cherchant à trouver celui qui avait jeté ce sort. C'est alors qu'il vit Ophélia se battre. Il décida d'aller l'aider malgré tout ce qui avait pu se passer ces derniers jours. Il s'était mis avec Heaven et Ophélia n'avait pas apprécié. Ophélia était sa "sex-friends" : une liaison sans attachement. C'est ce qui était prévu, mais ils ne se doutaient pas que ça allait être si compliqué. Malgré leur belle parole, ils s'étaient attachés l'un à l'autre. Elle lui en avait voulu de s'attacher autant à Heaven et d'être tombé amoureux d'elle. Ophélia ne l'avait pas supporter, se renfermant sur elle même. Elle avait évité Samaël et lui n'avait pas chercher pour autant à la retrouver. Il redoutait la confrontation. Elle s'était faite cependant, elle était inévitable. Ils s'étaient déchiré l'un l'autre. Ils s'étaient tout dit, tout avouer. Malgré tout il ne pouvait pas la laisser se battre sans l'aider un peu. Peut être que ce geste leur permettra de retrouver leur amitié? Il s'approcha d'elle en faisant attention de ne pas se faire attaquer. Il arriva à sa hauteur. Il tourna la tête pour voir contre qui elle se battait pour l'aider. Il tomba des nus. Il reconnu un résistant. Un de son clan, un de LEUR clan. Il n'y croyait pas. Etait-elle ce qu'il croyait ? Une foutue infiltré des obscurs ? Il la regarda la mâchoire serrée. Elle croisa son regard. Samaël... commença-t-elle. Il bouillonnait. Elle commençait à avoir peur. Elle connaissait plutôt bien Samaël. Elle se doutait qu'elle n'allait pas s'en sortir comme ça. Il fonça droit sur elle, la désarmant en même temps. Il la poussa violemment. Il la plaqua contre le mur. Sans réfléchir, il passa ses mains sur son cou.  Espèce de... Il commença à serrer ses mains autour de son cou délicat, la portant en même temps. Son sang tambourinait contre ses tempes. Il n'entendait presque plus rien. Il perçut seulement un murmure de la bouche de la belle. Samaël... Il la regarda. Son visage devenait bleu, ses yeux rouges. Des larmes commençaient à perler sur son visage. Il la relâcha avant de la tuer. Ne t'approches pas de moi si tu ne veux pas mourir. Je ne suis pas sur que j'arriverais à me contrôler la prochaine fois. Elle glissa contre le mur et s'affala sur le sol. Il la regarda de haut et détourna les talons. Il prit la baguette d'Ophélia et quitta la salle. Il courut dehors. La guerre faisait rage encore et toujours. Il était déstabilisé par ce qu'il avait vu. Il se ressaisit. Il ne voulait pas se laisser abattre, pas par elle. Il se redressa. Il avait la hargne. Une mauvaise hargne. Il fit des choses qu'il n'aurait jamais penser faire : tuer des gens.






L'après guerre


La guerre était terminée. Elle avait dévastée Samaël. Il avait changé. Il n'était plus vraiment lui même. La guerre l'avait cassé en plusieurs morceaux. Voldemort avait été vaincu. Bien sûr il en était content. Il était même fier d'avoir contribué à sa chute. Le monde allait changer, en bien espérait-il. Poudlard n'existait plu. Il avait du retourner chez lui. Il avait retrouvé sa mère qu'il n'avait pas vu depuis un long moment. Ça lui faisait le plus grand bien de la revoir. Samère était douce et fragile. L'exact opposé de son fils. Sa soeur Willow lui ressemblait beaucoup que se soit physiquement ou mentalement. La jeune femme était revenue elle aussi dans la maison familiale. La guerre l'avait touché elle aussi. Elle n'avait pas pu y échapper. Samaël et Willow essayait alors de se reconstruire dans leur maison d'enfance. Cette maison qui les avait vu grandir, rire, pleurer. Il y avait vécu un tas de chose. Willow arriva à se redresser beaucoup plus vite que Samaël. Malgré son aspect doux et fragile, la jeune fille restait quelqu'un de fort et de battant. Elle ne pouvait gâcher sa vie à cause de cette guerre qu'elle n'avait pas voulu. Les mangemorts n'étaient plus là pour dicter ce qu'elle pouvait faire ou non à cause de son sang. Pour Samaël c'était beaucoup plus dur. Il revivait sans cesse les moments de la guerre : la trahison d'Ophélia, les morts, ses "Avada kedavra"... De plus revenir dans cette maison lui rappelait encore plus son père. Cet homme qui manquait continuellement à Samaël. C'était dur pour lui. Il ne dormait plus la nuit. Tous ses sommeils étaient ponctués de cauchemars. Heaven avait dormi plusieurs fois avec lui depuis la guerre. Elle avait pu voir la douleur qu'éprouvait Samaël. Elle entendait ses cris. Une fois il avait été incontrôlable et presque violent. Il se débattait dans son rêve. Il gesticulait dans tous les sens. Il ne se contrôlait plus. Et il avait réussi à faire mal à Heaven. Quand il s'en était rendu compte, il s'était de suite excusé. Il n'avait pas rêvé d'une telle relation avec elle. Cela faisait seulement quelques mois qu'ils sortaient ensemble et ils devaient déjà traverser l'une des plus grande crise. Ils avaient beau être amis depuis toujours, ils n'avaient jamais vécu pareil situation. Samaël se renfermait de plus en plus sur lui même. Il avait peur de faire du mal physiquement à Heaven sans s'en rendre compte. C'était sa hantise. Il décida de changer d'endroit. Il avait besoin de partir, de changer d'air.

Il partit en Roumanie. Il réalisait l'un de ses plus grands rêves : voir les dragons. Il profitait de sa liberté : il n'y avait plus d'école et il n'avait trouvé aucun travail. En fait il n'en avait pas cherché du fait des bouleversements émotionnels qu'il avait eu. Samaël avait amené Heaven avec lui. Il n'avait pas été très présent pour elle ces derniers temps et il espérait lui faire plaisir de cette manière. Par la même occasion, le jeune homme espérait qu'ils retrouveraient leur complicité d'avant. Il s'était décidé sur un coup de tête. Heaven était partie avec lui sans rien comprendre, mais elle lui faisait confiance. Elle savait que Samaël était impulsif et que cela ne servait à rien de poser des questions. Quand le paysage de ce nouveau payx se dessina sous leur yeux, Samaël se pencha sur Heaven : Nous voilà en Roumanie. Il la regarda. Sa belle avait des étoiles pleins les yeux. Il la trouvait belle, tellement belle. Il l'avait délaissé, elle, Heaven, la plus belle chose qui lui soit arrivée. Tout en se faisant plaisir, il faisait plaisir à Heaven aussi. Il savait qu'elle aimait les dragons comme lui. Peu être pas autant que Samaël qui leur vouait presque un culte, mais c'était tout comme. Il saisit sa main et pris les bagages de son autre main. Ils allaient vivre pendant quelques jours une sublime aventure. Quelques heures plus tard, ils marchaient dans les montagnes roumaines. Ils étaient équipés de chaussures de marche, d'un sac à dos et d'une tente magique. Les deux amoureux suivaient un guide avec un groupe de sorcier du monde entier. Heaven avait fait de nouvelles rencontres mais Samaël lui restait dans son coin. Il n'aimait pas tellement parlé. Ce n'était pas son truc. La compagnie des gens ne lui était pas si importante que ça mais voir Heaven si heureuse le rendait heureux. Ils marchaient de longues heures, gravissant plusieurs pics. Ils campèrent. Le jour suivant ils marchaient enfin sur le territoire des dragons. Samaël eut enfin la sensation de revivre depuis bien longtemps. Ils continuèrent à marcher et ils arrivèrent dans une clairière. Là le plus beau spectacle qui lui soit donné défilait devant ses yeux : des dragons, par centaine. Il serra la main d'Heaven qui se trouvait à ses côtés. Il ne pouvait détacher ses yeux d'eux. Ils étaient émerveillés. Il vivait son rêve d'enfant. C'était magique.

Ils étaient rentrés à Londres. La vraie vie devait reprendre. Ils avaient vécu dans un rêve pendant quelques jours. Samaël avait prit un bon bol d'air. Il avait l'impression de revenir en enfance. Ça lui avait fait le plus grand bien. Mais en revenant à Londres, c'est comme si il avait reprit une grosse claque. Il y avait une annonce comme quoi une université magique allait ré-ouvrir ses portes à la rentrée prochaine. La vie reprenait son court comme si rien ne s'était déroulé. La nouvelle d'une école lui remémorait les images de l'ancienne qui avait été détruite. Il se rappelait tous les gens qui s'y trouvaient : les amis, les connaissances, les ennemis... Ils se rappelaient de ces visages sans vie. Jamais il n'arriverait à s'enlever ces images de la tête. Il devait essayer de vivre avec ça désormais. Après discussion avec Heaven, ils décidèrent de reprendre leur étude. Samaël choisit le cursus droit et justice magique. Sûrement l'un des cursus les plus difficiles mais cela lui permettrait de protéger ce tout nouveau pays. Il ne voulait pas que ce qui c'était passé avec Voldemort se repasse. Il espérait que ce cursus lui donnerait les bases pour l'aider à cet objectif. Une année passa. Contre toute attente, Samaël se découvrit une passion pour le droit et la justice magique. Il s'y plaisait vraiment. A l'université, seuls les cours l'intéressaient. Ces histoires de confrérie ne l'intéressait pas. Il n'en rejoignit aucun. Il ne se sentait pas à l'aise avec tout ça. Il se suffisait à lui même. Il s'était renfermé sur lui même durant cette année. Il s'était fait très peu d'amis. Il avait encore le goût amer de la trahison en bouche. Il avait déjà du mal à l'époque à faire confiance en gens. Aujourd'hui il fallait redoubler d'effort pour le convaincre. Il entamait sa deuxième année de droit et justice magique quand un nouvel incident se produisit. Un matin une douleur lui saisit le bras. Quelques minutes plus tard, il découvrit une marque sur ce même bras. Un sablier semblait-il. Il n'y comprenait pas grand chose mais il savait que cela ne présageait rien de bon. Une première colère commença à monter en lui alors qu'il venait tout juste de trouver un équilibre de sérénité. Quelques jours plus tard, il apprit que ce sablier comptait leur magie. La gouvernement contrôlait leur magie. Samaël fut hors de lui.  Il s'était battu pour cette magie. Il avait vécu un enfer et il le vivait toujours pour cette magie. Et aujourd'hui, on lui la reprenait ? Ça le révoltait. Il n'était plus que colère. La brute qui somnolait en lui depuis quelques mois se réveillait doucement. Cela ne présageait vraiment rien de bon.
          






L'université




          

          






Dernière édition par Samaël O. Nicholson le Mar 15 Aoû - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✽ date d'inscription : 12/08/2017
✽ parchemins : 55
✽ camp : partisane rose obscure - elle soutient les idées, pas les actions
MessageSujet: Re: samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes   Mar 15 Aoû - 20:25

Samoumou
Cette fois-ci faudra vraiment qu'on se fasse notre rp de brisés colériques avec Fredou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

    lost soul ✥ some memories can never be replaced
avatar



✽ date d'inscription : 11/02/2015
✽ parchemins : 88
MessageSujet: Re: samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes   Mar 22 Aoû - 23:16

t'es trop beau toi je t'aime

_________________

LEARN FROM YESTERDAY,
live for today, hope for tomorrow. The important thing is not to stop questioning.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes   

Revenir en haut Aller en bas
 

samaël • règle numéro 3 : méfiez-vous des toilettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ebauche de règle en multijoueur : qu'en pensez-vous ?
» Une nouvelle règle de 2 hours wargame !
» Règle pour les champ de mines à FOW
» Numéro SMS
» Update règle EDH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Dissendium  :: CHICANEUR :: Régulation des créatures-