Partagez | 
 

 Derek * Sans coup de feu, ni coup de sang, sans armes aux yeux, assurément.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



✽ date d'inscription : 17/07/2015
✽ parchemins : 142
✽ camp : Neutre
MessageSujet: Derek * Sans coup de feu, ni coup de sang, sans armes aux yeux, assurément.    Mer 3 Mai - 10:54



«Dans une larme d'alcool, dans une larme de toi ...
»


Derek S. Marshall
Ft. Bob Morley
ÂGE: 18
MAISON: Ancien Serpentard
EPOUVANTARD: Une Chimère
GROUPE: Neutre

Végétarien depuis tout jeune, simplement parce qu'il n'aime ni la viande, ni le poisson * Son péché mignon ? Les pâtes de citrouille enrobées de chocolat * Gros lecteur, il peut suivre jusqu'à trois ouvrages en même temps et lire jusqu'à dix livres par mois * Ne se sent jamais très en forme quand la météo tourne à l'orage * Dessine très bien, adore faire des croquis de tout ce qui lui tombe sous les yeux (souvent des plantes en vérité) * Son patronus est un oursin* A un don pour la pâtisserie, c'était son passe temps favori quand il était plus jeune * Ne s'intéresse en aucun cas à l'actualité * Préfère son deuxième prénom * Fais de la course à pieds et de la boxe anglaise * Boit énormément quand il est de sortie et fume même un petit joint de temps en temps * Adore son filleul * Ne croit plus dans le concept de l'âme soeur, du grand amour et tout ce qui s'en suit * Parle l'anglais, l'allemand et l'espagnol * Mange invariablement le même petit-déjeuner alors que très créatif pour les autres repas * Adore les transports en communs moldus * Adore les chats * Porte une médaille avec un trèfle en guise de porte-chance * Est équipé d'une prothèse magique au bras gauche depuis l'incident du camp d'entrainement*  A passé un mois en Irlande, à vivre en ermite avant d'enchaîner les déplacements professionnels pour ne pas avoir à revenir à Londres * Maîtrise les sortilèges informulés 

Bonjour, moi c'est Di, j'ai environ 26 ans et je le vis bien. Je suis arrivée sur Eternal Dissendium parce que je suis une ancienne de Dissendium tout simplement, ce forum était pour moi la suite logique des choses. On va dire que je ne me suis pas trop posée de questions, je suis venue retrouver des gens que j'adore et une ambiance que j'ai jamais eu sur aucun autre rpg valaaaa et je vous aime tous très fort.   Ah et puis un dernier mot pour la fin Vive les potteriens !    





Pour Derek, la sécurité passe par la discrétion et la prudence. Quelque soit l'opinion politique et les idéaux que l'on défend. Ainsi, Derek observe. Il écoute, il apprend mais il reste invisible, muet et inodore. Ce qu'il pensait du Lord ? Tout ceci lui était totalement indifférent. Tout comme sa chute le laissa de marbre. De fait, il n’appréciait pas beaucoup plus Indali et sa gestion du monde magique mais ce que l'expérience lui avait appris, c'est qu'il y a du bon à soutenir le pouvoir en place. Et à défaut de le soutenir, au moins ne pas le contrarier. Aujourd'hui, alors que son pays est sur le point de sombrer à nouveau dans le chaos, il regarde les événements défiler sous ses yeux sans sourciller. Ne se sentant plus du tout concerné par la question, il se contente donc d'accepter les opportunités quand elles s'offrent à lui, sans chercher plus loin. Dorénavant convaincu que la violence est aussi naturelle aux sorciers que le simple fait de respirer, il ne voit plus l'utilité d'intervenir et de risquer sa vie. Pour lui l'important n'est plus de vaincre mais de survivre. La politique ne l'intéresse plus, il fuit tout débat la concernant. S'il avait eu un jour des espoirs et des revendications de cet ordre là, cela fait bien longtemps qu'il n'en est plus rien...


Crédits avatar : ici ◊ Crédits ICONS: ici ◊ Crédits fiche : Romane


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail


Dernière édition par Derek S. Marshall le Sam 20 Mai - 16:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✽ date d'inscription : 17/07/2015
✽ parchemins : 142
✽ camp : Neutre
MessageSujet: Re: Derek * Sans coup de feu, ni coup de sang, sans armes aux yeux, assurément.    Mer 3 Mai - 10:54



«vis ma vie»




c'est l'histoâââre de la vie


Famille et généalogie



Né le 5 septembre à Londres. Fils unique.

Son père Phinéas Brown, d’origine anglaise, mort récemment durant la guerre menée par Indali contre Voldemort, était photographe ainsi que pigiste (quand les événements l’imposaient) pour le quotidien «  Le sorcier du soir ».  Sa mère Malia Brown, née Keynes et d’origine libanaise, était guérisseuse à St-Mangouste. Elle a été assassinée à l’âge de 29 ans, alors que son fils n’avait que 4 ans. Malia était enceinte de son deuxième enfant au moment des faits.Cette petite famille modeste vivait au 129 b du Chemin de traverse, dans un appartement cocasse situé sous les combles, juste au-dessus de la maison d’édition Dumalley Fils.

De la famille élargie, Derek ne connait que sa grand-mère paternelle, Amma, qui est venue vivre à Londres auprès de son fils quand ce dernier a perdu sa femme. Veuve depuis longtemps, c’est elle qui a élevé Derek et qui lui a transmis sa passion des plantes et de l’herboristerie. Ancienne pâtissière, c’est une petite bonne femme à l’esprit vif, doté d’une grande sensibilité maternelle, un brin maniaque mais très généreuse. Une mamie gâteau que le jeune homme aime énormément.

Après la bataille de Poudlard, Phinéas, ne souhaitant pas que son fils paie leur allégeance, expédie ce dernier et Amma en Allemagne, où Derek passa les trois années suivantes à étudier la magie dans un institut privé, à Wurtzbourg, en bavière. Conscient de l'importance de faire table rase du passé, ses parents étant fichés comme anciens partisans du Lord,le jeune homme profita du chaos survenu après la chute de Voldemort pour changer nom. Il choisit de prendre le nom de jeune fille de sa grand-mère pour patronyme.


Informations complémentaires :

Implication politique de sa famille.


Dire que son père eu été un partisan du lord extrémiste aurait été un bien grand mot.

Pour tout dire, Phinéas n’aimait pas beaucoup les méthodes employés par cet homme pour faire passer ses idées. Cependant, il aurait été mensonger de dire qu’il ne partageait pas, au fond de lui, le message que ce dernier véhiculait. Non pas qu’il avait quelque chose contre les moldus, mais comme disait l’adage « chacun chez soi et les licornes seront bien gardées ». Il y avait quand même quelque chose de dérangeant à ce que des nés-moldus, des gens totalement étrangers à leur monde (coutumes, lois..), bénéficie des mêmes droits et des mêmes privilèges que des sorciers de sang pur. En tant que père, en tout cas, ça le dérangeait profondément. C’est comme si, découvrant que son fils était cracmol, il l’envoyait vivre parmi les moldus.

Totalement inconcevable !

Phinéas ne faisait pas non plus grand cas des sorciers et des sorcières s’acoquinant avec des moldus. Comme s’ils ne pouvaient pas se trouver un compagnon ou une compagne parmi les sorciers de ce pays ! Et quand bien même l’Angleterre ne leur suffisait pas, la communauté sorcière mondiale était bien assez riche d’individus pour trouver chaussure à son pied, il le savait bien lui qui avait rencontré sa femme lors d’un reportage sur les sorciers expatriés au Liban. Enfin, Phinéas était bien content que quelqu’un se charge de remettre un peu d’ordre dans toute cette pagaille ! C’est vrai, il était plus passif que certains sorciers de son entourage, mais il ne se cachait pas non plus quand il s’agissait d’exposer son opinion politique.

Pour sa mère, en revanche, les enjeux et les choix furent rapidement radicalement différents. Arrivée à 20 ans du Liban, amoureuse et des idéaux pleins la tête, elle fut rapidement rattrapée par des faits d’actualités sanglants ayant secoué son pays. Des moldus s’étaient livrés à des génocides sorciers (sous couvert de prétextes totalement fallacieux) dans plusieurs régions de sa terre natale, déciment au passage sa famille. La graine de la colère, de la rancœur et du mépris fut planté dans son cœur à cet instant précis. Ravie que son mari tout neuf partage ses idées, elle commença à s’engager politiquement en à côté de ses activités de guérisseusse à St-Mangouse, mais bientôt cela ne lui suffit plus pour apaiser sa douleur et pour chasser son dégoût à l'encontre de ces parasites qui envahissaient tout, y compris son monde. Comment pouvait-on tolérer que des enfants de moldus viennent étudier dans les écoles sorcières alors que leurs parents haïssaient leur communauté ? Comment pouvait-on tolérer que des sorciers aillent se marier et fonder des familles avec des moldus quand ces derniers avaient persécuté, chassé et tué les sorciers pendant des siècles ? C’était intolérable. Monstrueux. La passivité de son mari l’agaçant de plus en plus, à 23 ans et en secret, elle s’enrôla chez les mangemorts, justifiant ses nombreuses absences par un surcroît de travail à la clinique. C’était une membre active et très engagée, qui ne reculait devant rien. Son mari n’en sut jamais rien, jusqu’à sa mort, 7 ans plus tard.

Caractère

.

Derek a bien changé durant ses trois dernières années.

Il n'est plus ma personne agréable à vivre, jovial et bonne vivante qu'il fut lors de sa scolarité. De discret, il est passé à mutique et renfermé. Il s'est isolé et son manque de confiance en lui et dans les autres s'est transformé en agressivité teintée de cynisme. Il dispose encore de l’autorité naturelle  hérité de sa grand- mère et sait toujours imposer ses directives quand la situation le nécessite, même s'il s'exclu de la prise de décision la majeur partie du temps. Si son argumentation est devenue beaucoup plus grinçante et incisive, Derek trouve toujours les mots qui font mouche et sait convaincre les auditoires les plus récalcitrants en cas de besoin. Si son courage et son honnêteté n'ont pas disparus, il ne s'intéresse plus aux autres et se montre souvent irrévérencieux pour ne pas dire irrespectueux ou insolent.  

Dans ses affaires féminines,le jeune homme pourrait passer pour un coureur de jupons. En effet, il enchaîne les conquêtes et les soirées sans lendemain. Ses anciens amis l'ont pourtant connu très romantique et affectueux.Si, à l'époque, il aurait été incapable de blesser la personne qu'il aime, le mot "connard" est ce qui le résume le mieux, à présent. Du moins, dans ses relations affectives. Derek est toujours du genre à penser qu’un geste vaut mieux qu’une longue discussion, mais s' il était avant question de bague de fiançailles et de bouquet de fleur, il s'agit aujourd'hui de balancer toutes les affaires de sa conquête sur le palier quand il estime que cela a assez duré.

Encore plus secret qu'à l'époque de Poudlard,  il a vraiment du mal à se lier et à faire confiance. Son comportement n'est qu'un mur, infranchissable pour la majeur partie des gens, qui le préserve de nouvelles déceptions douloureuses. Très intuitif, Derek continue de poser fréquemment sur les autres des jugements fulgurants mais ne cherche plus aussi facilement à admettre ses erreurs.Ses actions n'étant plus motivée par l'affection qu'il porte à ses proches mais par son bien-être personnel, il se fiche de savoir si son opinion mérite d'être nuancée ou non.

Globalement, Derek passe pour un asocial égo-centrique, arrogant et provocateur. Une carapace qui mériterait pourtant d'être fissurée pour, pourquoi pas, retrouver l'ancien Derek, loyal et attentionné, simple et positif.  

Scolarité et Job étudiant
.

Du temps de Poudlard, puis plus tard en Allemagne, Derek a toujours été un élève dans la moyenne. Si le cours, la matière et le professeur l’intéressaient, Derek pouvait rapidement briller et atteindre des résultats assez exceptionnels, caracolant en tête de classe. A l’inverse, quand il s'ennuyait ou que le professeur lui tirait une animosité quelconque, les résultats restaient passables.

De fait, les matières où il reste le plus brillant sont la botanique et les potions (les deux matières étant pour lui indissociable). Le reste ne l’intéresse que moyennement mais il s’y applique car ce sont les bases de son « statut » de sorcier (sortilèges, métamorphose...). Sa pire moyenne, frôlant le T, resta la divination, qu'il ne pratiqua plus après son immigration germanique.  

Après un trimestre plutôt studieux à l'Université, Derek fut arrêter pour trouble à l'ordre public puis suspendu par le responsable du département universitaire "Défense du pays". Loin de se laisser abattre, le jeune homme accepta un temps plein chez GhostHouse et accepta même une promotion comme agent de terrain. Il parcourt dorénavant le pays pour référencer les lieux hantés et venir en aide aux personnes rencontrant des difficultés avec les esprits.


Crédits gif : ici  ◊ Crédits fiche : Romane


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Derek * Sans coup de feu, ni coup de sang, sans armes aux yeux, assurément.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obtenir Corne Rouge Sang sans tuer de Monoblos
» liste coup fatal .
» Marteau, comment l'utiliser ?
» Age of empire Online
» Elfe de sang sans magie/démoniste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Dissendium  :: CHICANEUR :: Régulation des créatures-