Partagez | 
 

 Odette ప Power is everything

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



✽ date d'inscription : 28/04/2017
✽ parchemins : 7
✽ camp : Rose obscure
MessageSujet: Odette ప Power is everything    Ven 28 Avr - 2:22



«Enough is never enough»


Odette Thalie Carrow
Ft. Amber Heard
ÂGE: 30 ans
MAISON: Serpentard
EPOUVANTARD: Le seul et unique Lord Voldemort, venu réclamer son dû et sa place au sommet de la hiérarchie.
NATIONALITE: Anglaise

En quelques mots :

Mais non Odette n’est pas une folle furieuse. Certes elle est une personne déterminée, ça nul ne peut lui ôter et certes à nouveau, elle se moque bien de ce qui peut l’amener au sommet. En fait pour être parfaitement honnête, plus elle écrase de monde pour y parvenir, mieux elle se sent. Oui c’est ça. Odette aime dominer. Elle se délecte des divers regards qui se tournent vers elle : envie, jalousie, désir, peur, crainte, effroi, respect, adoration. Le seul moment où elle s’épanouit, c’est lorsqu’elle est en haut de la pyramide, inatteignable, maitresse de tous et de toutes. Oh ils ne savent pas encore, ils ignorent qu’elle est là prête à prendre la relève mais elle leur fera remarquer, elle le fera d’une façon grandiose et inoubliable car c’est ce qu’elle est elle-même. Unique, marquante, explosive. Ce sera bref, ce sera fort, ça entrainera la panique et elle rigolera en voyant la vermine sorcière s’agiter et prendre peur. Sans aucune restriction, elle prendra ce qui lui revient de droit en tant que sang-pur, elle sera à nouveau sur le devant de la scène et nul ne pourra l’oublier. Ce qu’elle veut c’est être éternelle, inscrite dans les annales comme celle qui a enfin su rétablir le droit du sang, la domination de sa race supérieure sur celle des autres. Il n’y aura pas de demi-mesure, aucune restriction et si elle peut elle-même écraser de ses propres doigts et décapiter de sa propre baguette des centaines de sang-de-bourbe, elle le fera avec grand plaisir. Elle se roulera dans leur sang, forniquera sûrement sur les cadavres encore chauds pour ressentir de la façon la plus jouissive possible sa victoire, pour célébrer son chef d’œuvre. En fin de compte, si, Odette est certainement une folle furieuse.

En quelques adjectifs :
Acharnée ❃ Ambitieuse ❃ Avare ❃ Bornée ❃ Charismatique ❃ Confiante ❃ Consciencieuse ❃ Digne ❃ Distinguée ❃ Dominatrice ❃ Egocentrique ❃ Egoïste ❃ Féminine ❃ Fière ❃ Froide ❃ Hautaine ❃ Hypocrite ❃ Impatiente ❃ Indépendante ❃ Intuitive ❃ Jupitérienne ❃ Logique ❃ Manipulatrice ❃ Matérialiste ❃ Masochiste ❃ Méthodique ❃ Opportuniste ❃ Orgueilleuse ❃ Perverse ❃ Possessive ❃ Raciste ❃ Radicale ❃ Rancunière ❃ Rationnelle ❃ Rigide ❃ Sadique ❃ Sanguinaire ❃ Séductrice ❃ Sexy ❃ Snobinarde ❃ Sournoise ❃ Susceptible ❃ Violente ❃ Vindicative


Bonjour, moi c'est Ambre aka Danette aka Nana aka Dedette aka Dada, j'ai environ 25 ans et de grosses poussières et je le vis pas très bien. Je suis arrivée sur Eternal Dissendium parce que Louise est venue me tirer par la peau des fesses pour que Seth se tire Odette et je vous aime tous très fort.   Ah et puis ça fait plaisir d’être de retour  





Un exposé est-il bien nécessaire ? Son patronyme parle de lui-même. Odette est LA digne fille des Carrow. Oui l’accentuation sur l’article défini est important, car contrairement à sa sœur aînée, Ariane –dont le seul nom lui donne envie de vomir-, Odette a depuis son enfance ouvert ses bras à la philosophie mangemoresque. Il était évident pour elle que les rares sorciers possédant un sang pur étaient bien supérieurs aux autres. Evident également qu’ils étaient dans leur plein droit de dominer les autres et les gouverner. Evident enfin qu’ils possèdaient droit de vie ou de mort sur les autres, les vermines. Lorsque Lestrange a disparu de la circulation ses yeux se sont immédiatement posés sur cette position vacante. Avec patience et acharnement elle l’a obtenue. Bras-droit du Seigneur des Ténèbres. Elle a su s’en contenter n’ayant, en soit, pas grand-chose à redire sur la façon dont son maître gérait le gouvernement. Mais il serait mentir de dire que sa défaite pressentie ne lui a pas offert une opportunité en or.
C’était quitte ou double. Soit elle ne le lâchait pas d’une baguette, ce qui en cas de victoire lui assurait sa place mais ce qui en cas de défaite lui confirmait une cellule bien gardée à Azkaban ; soit elle fuyait, ce qui en cas de victoire lui donnait droit à un bon avada kedavra entre les deux yeux -sans oublier le bon petit doloris le précédent- mais ce qui en cas de défaite la propulsait encore plus haut. Elle a joué. Elle a gagné. On ne va pas mentir, vivre cachée pendant toutes ces années, se faire passer pour morte n’était pas une partie de plaisir pour elle qui aime rayonner et être au-devant de la scène, mais aujourd’hui elle sent arriver les gains de ce sacrifice. Elle va être celle qui va rétablir l’ordre naturel et ça, elle va s’en délecter.  


Crédits avatar : Cassandrielle ◊ Crédits ICONS : Cassandrielle ◊ Crédits fiche : Romane



Dernière édition par Odette T. Carrow le Ven 28 Avr - 4:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✽ date d'inscription : 28/04/2017
✽ parchemins : 7
✽ camp : Rose obscure
MessageSujet: Re: Odette ప Power is everything    Ven 28 Avr - 2:23



«vis ma vie»




Naissance d'une dictatrice


De ses doigts de fée elle va remodeler le monde, le refaire à sauce. Une sauce rouge écarlate, cuisinée avec sadisme et inhumanité.

2 mai 1998 : Nuit noire, orage. Rien n’illumine le ciel si ce n’est les éclairs qui déchirent l’obscurité. Les cris d’agonies de Cordélia se noient dans le tonnerre qui gronde et c’est à peine si l’on peut entendre le premier signe de vie du nouveau-né. Encore une fille. Amycus Carrow ne peut cacher sa déception et il ignore encore que c’est le dernier enfant légitime qu’il pourra engendrer. Les larmes de désespoir coulent sur les joues des deux parents quand ils apprendront quelques heures plus tard qu’ils ne pourront plus procréer. Les filles Carrow devront leur être suffisantes, mais ça n’est pas assez, ça ne sera jamais assez.

1er juillet 2004 : Certains penseront que c’est  à cet instant que la vie de la fillette s’est tracée mais il ne s’agit que d’une étape dans sa vie. Un moment certes nécessaire pour établir ce qu’elle est devenue, mais quelque part insignifiant. Comme la majorité des progénitures de mangemorts elle assiste à ce camp de vacances dans lequel on lui présente pour la première fois l’image du Lord, sa philosophie et sa surpuissance. La blondinette est intriguée, émerveillée par cette figure transcendante sans pourtant comprendre qu’elle lui dévouera son existence jusqu’à la proximité de sa chute. Elle n’a que six printemps mais déjà son futur commence à prendre forme.

1er septembre 2004 : Pour la première et la dernière fois de son existence la cadette des Carrow voit la matronne verser des larmes. Non pas des larmes de tristesse ou de douleur mais des larmes de colères. Elle-même a eu une envie de vomir face à la disgrâce causée à sa famille. Rien que le nom de la maison lui donne des frissons de dégoût bien qu’elle en ignore réellement la raison. Poufsouffle. Son aînée est à Poufsouffle. L’éducation déjà rigide qu’elle reçoit s’intensifie. Tous les espoirs de la famille reposent désormais sur elle. Ainsi, pendant les cinq années qui la séparent de son entrée à l’école des sorciers elle est forgée par ses parents. Amycus lui apprend à devenir un être sans pitié et sans état d’âme. Une égoïste opportuniste, ambitieuse, prête à écraser quiconque se trouve sur son chemin. Cordélia essaye de lui apprendre à tirer profit des faibles avantages qu’elle peut avoir de son genre sexuel. Subtilité, manipulation, séduction. C’est pendant ces quelques années que le véritable monstre est né.

13 novembre 2013 : L’insigne brille sur la poitrine de la préfète des verts et argent. Elle déambule dans les couloirs, tel un rapace à la quête sa prochaine proie. La fille Carrow s’est gracieusement installée sur le haut de la hiérarchie écolière et a montré à ses professeurs qu’elle n’’était en rien comme sa rebue de sœur. Acharnée et déterminée, poussée par les patriarches elle brille dans toutes les matières qui ont de l’importance à ses yeux. Elle travaille d’arrache-pied pour dépasser, dominer les élèves de sa promotion et les rares qui parviennent à la dépasser comprennent rapidement leur erreur. Elle se doit d’être la meilleure, représenter l’excellence, peu importe ce qu’elle doit faire pour y parvenir. Feindre un intérêt pour ceux qui pourraient lui être un soutien intéressant par l’avenir est un bel exemple. Torturer des sang-de-bourbe pour ne pas faillir à la réputation de sa famille en est un autre. Il n’est pas à douter qu’elle est la fille d’Amycus et qu’elle saura lui faire honneur.

1er janvier 2023 : C’est désormais officiel, elle a atteint la plus haute marche du podium. Le sang de dizaines de vermines coule figurativement entre ses doigts mais elle n’en a que faire. Même s’il ne l’admettra jamais, elle est le garçon que son père n’a jamais eu, sa fierté. Rien ni personne ne peut lui passer au-dessus et petit à petit la reconnaissance du maître a gagné de l’importance, a remplacé cette reconnaissance paternelle qu’elle a toujours cherché. Sans pitié, elle dirige d’une main de fer les divers départements du ministère, ne réfléchit pas lorsqu’il s’agit d’exécuter un soi-disant sorcier. Elle est au-dessus de presque tous, les domine, et la soif de pouvoir ne fait que grandir en elle. Rien n’a de goût, si ce n’est de voir la peur ou le désir des autres à son égard et elle fait tout ce qu’elle peut pour obtenir ce résultat.

28 mars 2024 : L’odeur cuivrée du sang qui rôde pourrait écœurer bien des personnes. Odette ne fait pas partie de ceux-ci. Cela doit faire deux journées entières qu’elle reste cachée sous les débris de ce qui fût presque une décennie auparavant son école. Faible ? Peureuse ? Lâche ? Ces mots ne lui correspondent absolument pas. Perspicace en revanche… Lorsqu’elle est tombée d’un étage s’est trouvée ensevelie elle a compris qu’ils avaient surestimés leurs propres forces  et qu’ils allaient vers une probable défaite. Si son instinct premier eût été de courir et protéger de sa vie le maître, elle ne mis pas longtemps à réaliser ce que son père ferait eût-il été à sa place. A quoi bon avoir été formée par le Lord lui-même pendant quelques mois, avoir été son pilier si c’était pour qu’il tombe dans l’oubli et que son éducation soit vaine ? A rien. Il ne l’a jamais nommée comme telle mais elle est sa digne héritière, la seule et unique à pouvoir un jour reprendre son flambeau. Elle n’est pas stupide et sait parfaitement qu’il préfèrerait la voir crever comme les autres plutôt que de la laisser reprendre son combat mais la bénédiction post-mortem et involontaire du Lord n’est que trop tentante. Devenir la nouvelle maîtresse d’un mouvement vaut la peine du risque. Elle attend le moment propice, celui de la stupide célébration victorienne pour se dégager des décombres et s’évanouir dans le paysage.

2 avril 2024: Genoux serrés contre la poitrine dans un coin de la maison calcinée dans laquelle elle se trouve, elle attend baguette tendue l'arrivée de son propriétaire et se prépare à délivrer la performance de sa vie. Il ne s'est passé que quatre jours depuis qu'elle a décidé de fuir mais elle s'est rapidement rendue compte qu'elle n'était pas faite pour vivre dans la rue. Elle a besoin d'un minimum de confort et dormir à la belle étoile la révulse. Une voix masculine paniquée résonne avec peine dans le foyer à moitié détruit et avant même que son propriétaire ne puisse la voir elle lance le sort informulé qui lui détruira la mémoire et fera avec une bonne manipulation de lui son hôte et dévoué serviteur.

29 février 2028: La douleur n'est pas quelque chose qu'elle craint. Elle sait l'apprivoiser, la subir sans dire mot. Mais ça.... ça elle aurait souhaité ne jamais le vivre. Avec grande difficulté elle se retient d'insulter et frapper le sorcier qui se tient à ses côtés. Elle empêche sa véritable personnalité de faire surface et se demande si ces quatre années à se faire entretenir, à faire semblant valaient la peine. Elle se doutait qu'elle serait dans cette situation à un moment ou un autre, mais elle espérait secrètement avoir fini de mettre en place sa révolution et s'échapper de cette bulle rose à gerber avant d'y parvenir. Elle n'a qu'une envie, lui cracher toute la vérité à la figure. Sa véritable allégeance, l'antipathie qu'elle ressent à son égard, son envie de rire lorsqu'il lui fait de grands signes romantiques, son identité. Mais elle pince ses lèvres et pousse. Encore et encore. Jusqu'à l'épuisement, jusqu'à que les cris d'un mioche remplacent les siens.

25 août 2028 : Enfin. Enfin ce jour est venu. Elle a, en dépit de son propre caractère, sagement attendu le moment idéal pour regrouper ceux sur qui elle peut compter. Ceux qui étaient auparavant dévoués au Lord. Première réunion, un misogyne ne manque pas de lui faire savoir qu’elle n’est pas à sa place à leur tête. Elle, ne le rate pas. Il est sa première victime depuis que la magie est à nouveau utilisable sans restriction, depuis qu'elle a assassiné la véritable fiancée de son hôte et son nouveau-né. Merlin ! Ça lui procure brièvement un bien fou. Ses mains tremblent sous le plaisir qu'elle ressent. Elle a comme la sensation de pouvoir respirer à nouveau. La légère excitation que l’ancienne mangemorte a ressentie en exécutant celui qui la contredisait s’est effacée aussi vite qu’elle était arrivée. Elle n’est pas satisfaite. Il lui en faut plus. Bien plus. Elle tend sa baguette devant elle et invite les autres à parler s'ils ont une quelconque opposition à lui soumettre. Le silence règne dans les rangs et elle est déçue. Elle aurait aimé que quelqu'un d'autre la remette en cause. Cette fois si elle aurait été plus lente, aurait apprécié son agonie, aurait souri en voyant l'effroi, la supplication s'installer dans ses pupilles. Elle a la sensation de revivre, d'avoir son quota de violence à rattraper après avoir passé quatre année à jouer à la sorcière au foyer. De la domination, de la violence, de l’hémoglobine, voilà ce qu’il lui faut, et maintenant que les rangs se reforment elle obtiendra tout cela.



Crédits gif : inconnu  ◊ Crédits fiche : Romane



Dernière édition par Odette T. Carrow le Dim 30 Avr - 16:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✽ date d'inscription : 09/02/2015
✽ parchemins : 746
✽ camp : Neutre
MessageSujet: Re: Odette ప Power is everything    Sam 29 Avr - 17:02

J'aime toujours autant ta plume toi

Ce personnage de foliiiie !

_________________
DE CEUX
Nous sommes de ceux qui cherchent à désarmer la mort à coup d’grenades lacrymo pour l’effrayer et la maintenir à distance. Nous sommes de ceux qui espèrent croiser la vie un soir, au détour d’une avenue, pour la séduire, la ramener et lui faire l’amour de façon brûlante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Odette ప Power is everything    

Revenir en haut Aller en bas
 

Odette ప Power is everything

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Lego] Review Power Miners : Cristal King
» [Comics] Battle for Power : Comics n°14
» Test de Power Strike II
» Jeux défis saison 3 : Alex kidd power tour
» [A Vendre] Football Power

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Dissendium  :: CHICANEUR :: Régulation des créatures-