Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



✽ date d'inscription : 02/02/2015
✽ parchemins : 303
MessageSujet: Contexte   Sam 15 Avr - 19:00





contexte d'

Eternal

Dissendium



Après plus de vingt ans de règne, après des jours entiers de combat, il était enfin tombé. Un beau matin d’hiver, celui qui avait fait régner la terreur sur le monde sorcier pendant presque un demi-siècle s’était effondré au milieu du château de Poudlard. Il Etait Mort. Lord Voldemort avait été défait. Des cris de joie s’élevèrent de toute part au sein du château. Pendant quelques secondes ils oublièrent les pertes subies. Parce qu’au milieu des ruines, des corps tombés au combat, l’espoir renaissait. Cet espoir dont ils rêvaient tous depuis si longtemps.

Mais, ils auraient dû savoir que les fins heureuses n’arrivent que dans les contes qu’on leur lit durant l’enfance. Car moins de trois ans plus tard, c’était leur magie qu’on leur retirait, leur magie que l’on contrôlait. Si certains soutenaient l’action de la personne qui les avaient presque réduits au statut de moldu pour la simple raison que c’était un juste retour des choses après les usages abusifs de magie fait sous le règne de Voldemort, arguant qu’elle révélait la noirceur présente en chacun d’eux, d’autres étaient persuadées qu’on avait remplacé une dictature par une autre. Que cela ne pouvait venir que du plus haut, que la responsable était l’ancienne leader de l’Ordre du Phénix élevée au rang de ministre de la magie après avoir mis fin au règne du mage noir. Mais la vraie force du peuple ne vint pas de ceux qui criaient à l’imposture. Elle ne vint pas de ceux prêts à reprendre les armes contre la présumée coupable parce qu’ils étaient bien trop peu. Non, elle vint de ceux qui voulaient uniquement récupérer l’accès illimité à leur magie. Elle vint de ceux qui rendaient des comptes au gouvernement pour leur inaction. Elle vint de ceux qui cherchaient à comprendre pourquoi six mois plus tard ce problème n’était toujours pas résolu. Elle vint de ceux qui avaient peur jour après jour de se faire agresser pour de la magie à chaque coin de rue. Elle vint de cette vague humaine qui se forma dans les rues de Londres, menée par la jeunesse aux rêves de futur de nouveau brisés, manifestant dans l’espoir que leur gouvernement les entende. Dans la rue, les ennemis d’autrefois marchaient cote à cote unis par cet espoir de changer les choses, unis par ce rêve de récupérer leur si chère magie. Devant l’ampleur des manifestations jamais vue dans le monde sorcier, devant la pression de son peuple et d’une partie de son gouvernement, devant le risque de dévoilement du secret magique, elle n’eut d’autre choix que de laisser son trône. Et pendant ce temps une mission conjointe entre les aurors et la brigade magique cherchant à trouver une solution définitive au problème de la délinquance désormais continuelle dans leurs rues, mettait enfin un point final à cette histoire. Quelques heures après qu’ils aient quitté le ministère, les sabliers imprimaient sur leurs avant-bras disparaissaient et la magie coulait de nouveau pleinement en eux.

Pour une fois, tous avaient eu raison d’avoir de l’espoir. Parce que la magie les accompagnait désormais de nouveau au quotidien. Parce qu’il était temps d’entrevoir un nouveau futur. Un futur heureux et beau où leur pays pourrait enfin se reconstruire. Un gouvernement provisoire fut mis en place malgré les protestations d’une partie du peuple souhaitant un changement politique plus profond. Il était temps pour les sorciers anglais d’avoir leur fin heureuse, la fin qu’ils voulaient et non celle qu’on leur imposait. Mais dans l’ombre, les membres d’un ancien groupuscule attendaient patiemment leur heure. Et elle approchait, ils le savaient. Il fallait juste que l’un d’entre eux fasse bouger les choses. Il suffisait d’un seul signal pour qu’ils reviennent. Ils ne le savaient pas encore mais leur monde était sur le point de basculer de nouveau dans la violence et le chaos. Les camps allaient de nouveau déchirer ce pays alors qu’ils sont bien trop nombreux à uniquement rêver. Rêver de ce futur heureux qu’ils attendent depuis si longtemps. Ils le savent, leur monde n’est pas voué au chaos. Il est voué à se relever, comme Poudlard s’est relevé de ses cendres.


Ils avaient marché et ils continuaient de le faire. Parce que malgré le retour de leur magie, malgré sa démission, ce n’était pas suffisant. Parce qu’ils ne leur faisaient plus confiance pour guider leur pays et mener à bien la mission qu’on leur avait confiée. Ils avaient été déçus de trop nombreuses fois pour arrêter de se battre. Ils ne voulaient plus d’un homme pour les guider, ils voulaient choisir. Ils avaient compris qu’ils n’auraient jamais leur mot à dire sur le futur de leur pays s’ils ne le prenaient pas en main. Alors ils ne relâchaient pas la pression. Parce que c’était grâce à eux si elle avait démissionné et que leur magie était revenue, c’était grâce à eux et leur sacrifice que Voldemort était tombé. Les hommes du ministère avaient beau diriger, ils n’étaient pas ceux qui se faisaient massacrer, ceux qui vivaient la dure réalité de la vie, ceux qui avaient donné leur vie alors qu’ils n’étaient qu’étudiants ou élèves à Poudlard. Ils étaient le futur de ce pays et ils voulaient le choisir et non que quelqu’un le fasse pour eux. Il était temps que la politique de ce pays suive le renouveau instauré par la chute des deux leaders successifs. Il ne fallait plus qu’il n’y ait qu’un seul homme à la tête de ce pays, il fallait un conseil, un conseil formé de membres de tous bords et non uniquement d’hommes formatés, programmés pour penser comme on leur avait appris à le faire au ministère. Alors, ils maintenaient la pression pour que les choses changent lorsque viendrait le temps de voir qui remplacerait ce gouvernement provisoire instauré suite à la crise. Alors leurs voix résonnaient dans les rues, de plus en plus fortes alors que comme quelques semaines plus tôt, d’autres voix se joignaient à eux pour prolonger l’espoir de changement encore un peu plus longtemps.[/size][/center]



contexte rédigé par azira. propriété du forum ETERNAL DISSENDIUM.
aucun plagiat total ou partiel n'est autorisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» RPG hors contexte ?
» 02 + Le contexte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Dissendium  :: MAGENMAGOT :: Manuel de sorcellerie élémentaire-